Salle de réunion Business

AB - C - D - EF - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

PIC

Qu'est-ce que le PIC ?

 

Le plan d’investissement dans les compétences est l’un des axes majeurs et prioritaire du grand plan d’investissement 2018-2022 lancé par le gouvernement en 2017.

Le PIC se déploie en association avec toutes les régions de France via les pactes régionaux d’investissement dans les compétences pour permettre à chaque public un accès facilité et égalitaire à des formations professionnelles qualifiantes ainsi qu’à un accompagnement individualisé renforcé.

14,6 milliards d’Euros, c’est ce que le gouvernement s’est engagé à investir pour permettre à 1 million de demandeurs d’emploi pas ou peu qualifiés, de personnes dites vulnérables ou en situations de handicaps, de travailleurs qui risquent de voir leur métier évoluer ou disparaitre de par l’autonomisation robotique et numérique en lien avec les transitions écologiques et à 1 million de jeunes se sentant découragés face au monde du travail, de revenir dans une sphère professionnelle durable et sécurisante.

Quels sont les objectifs du PIC ?

Le PIC donne une nouvelle impulsion à la formation professionnelle et au retour à l’emploi. En effet, l’idée étant de transformer le système de formation professionnelle en adaptant les contenus des programmes de formation aux nouveaux besoins d’un point de vue économique, social et sociétal. Il accorde une plus grande liberté de mouvement aux régions et aux centres de formations leur permettant d’opter pour des méthodes plus innovantes, des expérimentations inédites, un déploiement plus large à de nouveaux outils et concepts. Une valeur ajoutée indispensable pour un retour à l’emploi qualitatif, valorisant et sécurisant.

Le PIC traduit la volonté du gouvernement à miser sur les qualifications qu’importe le niveau scolaire, le milieu social ou l’âge. Il vise à pouvoir remettre sur un pied d’égalité ceux qui se sentent fragilisés professionnellement, en leur offrant un savoir-faire, une reconversion, une remise à niveau, un métier concret entre les mains et un nouvel élan qui se voudront efficients pour de nombreuses années. La mise en place d’un accompagnement personnalisé durant tout le processus, avant, pendant et après la formation favorise et encourage le parcours du bénéficiaire vers la réussite.

Ainsi le PIC permet de lutter contre le chômage, il invite également à l’inclusion par l’emploi et surtout il offre une sécurité professionnelle en ouvrant un champ des possibles vers diverses entreprises. Ce qui, de ce fait, dynamise la compétitivité entre les différentes industries et secteurs d’activités, un atout majeur pour la pérennité économique du pays.  En effet le PIC s’allie également aux entreprises pour répondre à leurs besoins en qualifiant de la main d’œuvre déjà employée ou en formant des personnes dans ces secteurs-là de manière à pouvoir recruter par la suite. 

Les outils et les actions du PIC ?

Pour mener à bien le plan d’investissement dans les compétences, il y a plusieurs axes à analyser et à développer. En effet, le PIC est un des piliers prioritaires de l’état, il œuvre pour mettre en lumière toutes les personnes qui sont dans l’ombre et qui aspirent à retrouver un équilibre et une stabilité dans leur vie professionnelle.

Pour cela l’état demande aux régions, aux entreprises et à tous les acteurs de la formation de mettre en place de nouveaux dispositifs, ainsi que des projets innovants afin de soutenir, d’orienter et d’accompagner du mieux possible ces personnes en tenant compte des spécificités de chacun. Dans ce cadre différentes actions sont menées sur le plan national.

Les acteurs de la formation ont pour mission de :

  • Connaitre les besoins en compétences attendues pour chaque métier et chaque territoire.

  • Evaluer les compétences des bénéficiaires afin de les orienter le mieux possible.

  • Savoir quelles sont les offres et les perspectives d’emploi.

  • Développer une ingénierie pédagogique personnalisée pour chaque parcours de formation.

  • Être force de proposition et prendre des initiatives auprès du bénéficiaire.

  • Être un soutien et une source de motivation.

  • Communiquer et étendre le réseau pour renouer le dialogue avec les personnes les plus éloignées de la vie professionnelle.

  • Mettre en place des actions sectorielles de GPEC ainsi que des actions sur les secteurs très touchés par les transitions écologiques ou numériques.

  • Proposer des prépas à l’apprentissage.

  • Développer l’accueil dans les dispositifs 2ème chance ainsi que dans les GEIQ.

  • Contribuer à la réussite des parcours emplois compétences.

  • Accompagner les étrangers primo-arrivants et les réfugiés vers l’emploi.

  • Améliorer l’interface numérique du CPF.

 

Le PIC ne laissera rien au hasard, chaque détail compte, chaque personne bénéficiaire sera accompagnée, écoutée soutenue, stimulée pour donner le meilleur d’elle-même. Le focus se fera encore plus précisément sur Les bénéficiaires les plus susceptibles de décrocher ou d’abandonner. Le but étant les aider à mener leur projet jusqu’au bout. 

Découvrez le schéma interactif du Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion

schema-interactif-pic-assofac.PNG

Plan d’Investissement dans les Compétences - Séminaire régional - 16 octobre 2018

L'équipe de développement de démarrage