top of page

Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation ?

Tout d’abord, certains éclaircissements sont nécessaires concernant le Congé Individuel de Formation. En effet, les jours de congé sont possibles à l’occasion d’événements spéciaux. Non seulement pour des raisons personnelles, mais également des formations et des examens. Résultat, le salarié obtient l’accord de son entreprise pour s’absenter. Cette absence s’effectue sous la forme de congés.


La définition du Congé Individuel de Formation


En premier lieu, c’est un type de congés très particulier. Ces derniers sont valables lorsque le salarié acquiert de nouvelles compétences. Autrement dit dans le cadre d’une formation. De ce fait, c’est un dispositif particulièrement bien accueilli par le salarié. Ce dernier utilise son temps de travail pour suivre une formation. Il se concentre pleinement sur son apprentissage plutôt que sur des tâches contractuelles. Néanmoins, son absence n’entraîne pas un décompte de son solde de congés annuels. Bien au contraire, la totalité de ses congés reste intacte. Mais pour cela, l’accord de sa direction reste un impératif. L’objectif de cette absence repose sur l’acquisition de nouvelles compétences. Donc, c’est une opportunité pour le salarié de prétendre à de nouvelles responsabilités. En effet, il se perfectionne ou développe de nouvelles connaissances. Idéal pour s’adapter à son environnement de travail.


Quelles sont les personnes concernées par le CIF ?


Attention, le Congé Individuel de Formation ne concerne pas la totalité des salariés. Voyez-le comme une faveur pour les personnes disposant d’un CDI. Par ailleurs, d’autres conditions entrent en vigueur. Une ancienneté de deux ans concernant le CDI. Mais également une période de 12 mois au sein de la même entreprise pour le salarié. Néanmoins, un salarié en CDD peut prétendre à ce dispositif. Pour cela, il justifie d’une activité d’au moins 24 mois au cours des cinq dernières années.



Quel est le statut d’un salarié en CIF ?


Un Congé Individuel de Formation implique automatiquement la suspension du contrat de travail. Mais pas d’inquiétude sur la prise en compte de l’ancienneté. Celle-ci s’effectue tout au long du Congé Individuel de Formation. En parallèle, la couverture de la Sécurité sociale s’applique également. Les mêmes conditions également concernant les risques d’accident de travail. Enfin, le salarié bénéficie d’un maintien de son salaire. Il sera identique que lorsqu’il occupe son poste traditionnel. Autrement dit, voyez cette absence comme un congé normal. Mais ce congé se justifie par la mise en place d’une formation.


Comment faire une demande ?


Pour cela, l’employé remet une lettre à son employeur. Cette dernière définit l’objet de l’absence ainsi que la durée. Des précisions supplémentaires sont nécessaires sur l’organisme gérant la formation. Attention, un délai de six mois doit impérativement être respecté. Mais ce délai n’est que de deux mois pour une formation à temps partiel. Dans tous les cas, un accord reste nécessaire entre l’entreprise et son salarié.


Ce qu’il faut retenir du Congé Individuel de Formation


Si vous souhaitez profiter du parcours Congé Individuel de Formation, une dernière étape s’impose. Donc, inscrivez-vous à la formation de votre choix et avec l’accord de votre entreprise. Une opportunité à saisir pour monter en compétence.

Comments


bottom of page