top of page

Lancement du Contrat Engagement Jeune : 500€ par mois pour suivre une formation

Dernière mise à jour : 3 nov. 2021


Emmanuel Macron, a annoncé le 2 novembre dernier le lancement du « Contrat Engagement Jeune », qui sera effectif à partir du 1er mars 2022.

Ce projet s'inscrit dans la lignée du plan 1 jeune 1 solution et mobilisera les entreprises pour favoriser, les découvertes métiers, les immersions dans un collectif de travail et la formation en alternance.



À qui est destiné le Contrat d’Engagement Jeune ?


Ce contrat s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans qui sont sans emplois, sans formation et sans études depuis plusieurs mois. Ce dispositif permettra donc aux moins de 26 ans de suivre un parcours de formation et d’être rémunérés à hauteur de 500€ par mois en échange de 15 à 20 heures par semaine de formation ou d’accompagnement.


Ce projet a pour but d’aider au retour à l’emploi des jeunes « sans ressources et sans perspectives » et « pour mettre fin à ce gâchis » indique Emmanuel Macron.

Il précise également que cette allocation sera versée « sous condition de revenus, d’assiduité et d’acceptation des offres d’activité faites ».


500 000 jeunes : le nombre visé par le Gouvernement


Cette démarche en pour parler depuis des mois en raison de certains désaccords entre le Ministère du Travail et Bercy semble enfin avoir trouvé un équilibre.


Le Contrat d’Engagement Jeune sera bel et bien mis en œuvre à compter du 1er Mars 2022. Après le succès du projet 1 Jeune 1 solution avec 3 millions de jeunes à être entrés en formation et 525 000 contrats d’apprentissage signés en 2020, l’État souhaite réitérer l’expérience avec ce nouveau dispositif et atteindre au moins 500 000 jeunes.


« Grâce à toutes ces actions, le chômage des jeunes est plus faible aujourd’hui qu’avant la crise. Il n’a d’ailleurs jamais été aussi faible depuis 2008 ».


« Il demeure toutefois trop élevé et je ne me résous pas à ce que plusieurs centaines de milliers d’entre vous soient depuis trop longtemps sans emploi, souvent sans ressources. Sans perspectives », termine le Président de la République en ajoutant que « la génération confinement peut être celle d’un nouvel élan ».


Source : travail-emploi.gouv.fr


Pour aller plus loin, découvrez toutes les offres de formation de l'ASSOFAC, juste ici.

bottom of page