Salle de réunion Business

AB - C - D - EF - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Tension du marché

La tension du marché c’est quoi ?

La tension du marché évoque un déséquilibre croissant entre l’offre d’emploi et la demande d’emploi sur un poste donné. On constate depuis quelques années que certaines entreprises peuvent avoir des difficultés de recrutement. Les postes à pourvoir ne sont pas ou peu comblés. Ainsi, lorsqu’un métier est en tension, c’est que les offres d’emplois émises sur le marché du travail sont supérieures aux demandes exprimées. En clair il n’y a pas assez de candidats qualifiés pour répondre à l’attente des entreprises. Les secteurs les plus impactés sont les industries, le bâtiment (construction), le commerce, le numérique (web), ainsi que le secteur de l’aide à la personne. 

Quels sont les principaux facteurs expliquant les tensions du marché ? 

Pour commencer, les entreprises et divers secteurs d’activités énoncés ci-dessus pâtissent avant tout de l’absence de candidats qualifiés et du manque de compétences disponibles. L’évolution et la mutation de certains métiers requiert davantage de qualifications et de techniques. Choses essentielles auxquelles malheureusement peu ou pas assez de candidats sont formés.

Dans un second temps, les métiers en tension sont souvent des domaines qui demandent un investissement particulier au niveau des horaires, des tâches à effectuer, de l’environnement de travail, des contraintes physiques ou psychologiques, des conditions de travail peu attractives... À première vue ce ne sont pas des secteurs qui attirent ou éveillent des vocations auprès des jeunes et des demandeurs d’emplois.

Pour terminer, il y a un élément important qui rentre en compte, c’est qu’au-delà d’un manque de compétences ou de qualifications, les recruteurs attendent une certaine dynamique, des qualités relationnelles qui amènent à une capacité d’adaptation, une motivation sans faille, à la polyvalence, à pouvoir apprendre sur le tas si nécessaire. Adopter un savoir-être professionnel qui substituerai à un savoir-faire au départ. Hélas, cela se perd laissant place à une pénurie de mains d’œuvre plus importante chaque année. 

Quelles sont les solutions pour venir en aide aux métiers soumis à la tension du marché ?

En fin d’année 2017 le gouvernement a lancé le plan d’investissement dans les compétences (PIC). Ce qui a permis de mobiliser tous les acteurs de la formation, en passant par le pôle emploi et les régions qui ont chacun joué un rôle auprès de leurs entreprises locales, leurs demandeurs d’emplois et jeunes afin de connaitre et d'analyser les besoins, les offres et les demandes.

Deux millions, c’est le nombre de personnes qui vont se voir offrir une formation qualifiante pour, en partie, permettre de palier à la tension du marché. L’approche par les compétences, les projets innovants, l’immersion professionnelle en entreprise pour faire découvrir la réalité des métiers, test de réalité virtuelle... Tout est mis en place pour que les barrières, les freins et idées reçues soient levés sur certains métiers.

L'équipe de développement de démarrage